Accueil Menu présentation Menu forum Menu débutant Menu logiciels Menu photos Menu détente
les six  menus de base
AGENDA 2019

Liste des réunions au format ICAL
Astuce : pour garder votre agenda à jour, pointez le sur l'URL http://lug68.org/lug68.ics !

Les rendez-vous à ne pas manquer !
Chargement en cours...

Accès au Domaine Langmatt pour les réunions informatisées de Murbach :
Page Domaine Langmatt - Murbach
Domaine Langmatt - Murbach
Lat / Lon : 47,91281132210774 / 7,13822990655899

Accès au site internet du Cheval Blanc pour les réunions informatisées de Wintzenheim :
Espace d'animation et de Loisir du Cheval Blanc - Wintzenheim
Lat / Lon : 48,07043895165002 / 7,29973509907722

Accès au site internet de Linux Kunheim pour les réunions informatisées de Kunheim :
Linux Kunheim
Lat / Lon : 48,07737825492639 / 7,53405556082726

Accès au site internet de l'Aronde pour les réunions informatisées de Riedisheim :
cliquez ici
Lat / Lon : 47,74442710000000 / 7,36648620000005

 

Les éditos :

(permalien : )

Avertissement : les éditos n'engagent que leurs auteurs respectifs, ni l'ensemble du LUG68, ni les autres associations libristes du département.

Bilan de nos réunions de vacances

Comme annoncé tantôt, nous avons changé de format de réunion en juillet/août, en assurant des formations à nos membres, de 13h30 à 15h30, et des installations de 15h30 jusqu'à 20h pour le grand public.

Force est de constater que ce nouveau format semble plaîre. De nombreux membres ont en effet répondu à l'appel sur les 4 premières réunions réalisées, prouvant un réel intérêt de la chose, ce qui nous invite logiquement à continuer ce format pour les réunions à venir.

Le seul petit bémol à la clé, c'est que les différences de niveaux entre participants font que nous avons avançé moins vite que prévu, ce qui n'est pas grave en soi : le but est de transmettre un savoir, pas de foncer tête baissée ! Nous allons donc reprendre les choses là où nous nous sommes arrêtés pour les trois prochaines séances :

  • 14 septembre : suite et fin de la configuration du pare-feu destiné à être placé derrière votre box ADSL, pour filtrer les accès et surtout interdire à votre FAI de venir scruter votre réseau local !
  • 19 octobre : suite de la ligne de commande. Nous avons vu les commandes de base et les droits d'accès simples. Nous allons aborder les alias de commandes réellement utiles au quotidien.
  • 2 novembre : reprise de la virtualisation KVM/virt-manager, avec suite de l'installation d'une ubuntu en machine virtuelle que nous avions commencé (prévoir 10Go de place sur le disque).

Si vous avez d'autres idées/propositions de formation, merci d'utiliser la rubrique Café LUG68 sur notre forum. Il est évident que nous ne pourrons répondre à des demandes trop spécialisées, et que nous viserons toujours un minimum de participants intéressés. De la même façon, si nous devons reprendre des formations déjà réalisées pour ceux qui auraient râté une formation, c'est sur la base d'un nombre de participants annoncés, et bien présents le jour J, ceci afin de ne pas pénaliser non plus les autres membres.

Sur ce, merci aux participants, et merci à la famille Bisel qui nous accueille, et nous permet ces formations via un vidéo-projecteur indispensable !

La téléphonie immobile !

Comme précisé dans notre bilan de la 38ème Foire Eco Bio de Colmar, nombre de nos visiteurs sur le stand nous ont demandé s'il existait des OS libres pour smartphones, et ont été déçus d'apprendre que pour le moment, nous n'avons rien de réellement tangible à leur proposer.

La disparition prématurée (et impardonnable) de feu Firefox OS, seul OS mobile qui donnait réellement la main aux développeurs, en ne forçant pas ces derniers à vendre leur âme à google ou apple, a en effet laissé un énorme vide dans le monde du Libre. Et malheureusement, même si la nature a horreur du vide, dans le cas présent, elle ne semble pas vraiment presser de le combler...

ALlo ?
Est-ce que le mobile ne nous mène
pas (un peu) en bateau ?

Les nombreuses initiatives actuelles, comme Replicant ou /e/, qui se basent toutes sur Lineage OS (le successeur de Cyanogen Mod, lui-même basé au départ sur AOSP, la partie open source d'android), en supprimant les « services » google, ne règlent en rien le monopole effarant de la firme de Mountain View sur l'internet mobile, pour ne pas dire qu'elles l'encouragent stricto sensu.

Pourquoi ? Tout simplement parce que pour créer des programmes utilisateurs, il faut d'abord des outils de développement. Et comme à son habitude, google a joué au départ la carte de l'ouverture pour attirer un maximum de développeurs, via le plugin ADT d'Eclipse (un environnement de développement courant dans le monde du Libre), puis, avec le succès grandissant d'android, l'éditeur a fini par imposer son outil maison (android studio), consacrant sa main mise totale sur le processus de création d'applications.

En outre, développer pour android, toute version confondue, c'est mécaniquement augmenter le nombre d'applications au store de google, et affaiblir encore plus les initiatives concurrentes. Rien à voir avec les webapps de Firefox OS (à ne pas confondre avec les PWA) qui étaient neutres et universelles par défaut, et reposaient uniquement sur les moteurs de rendu web des appareils. On rappellera sur ce point que non content de tuer Firefox OS sans raison valable, Mozilla s'est également empressée de fermer son marketplace, lequel regorgeait d'applications web riches et originales. Une perte énorme pour l'humanité !

En attendant, vous pouvez toujours suivre les bons conseils de la FSFE, choisir un autre magasin d'applications comme F-Droid, et installer des applications 100% libres. Vous pouvez aussi commander un smartphone préinstallé sous Replicant si vous n'avez pas envie de vous fatiguer, et en cherchant un peu, trouver d'autres appareils sans les « services » google préinstallés. Mais implicitement, cela ne règle en rien le problème de monopole ici soulevé !

Quant aux solutions alternatives, elles requièrent des compétences techniques, et un goût du risque certain de perdre son « précieux » si l'installation de la nouvelle ROM tourne au vinaigre. Disons-le franchement : ces solutions s'adressent d'abord aux geeks et autres aventuriers, et non au grand public, désormais prisonnier de deux dealers.

Petit errata par rapport à notre édito initial (merci VFL) : le Librem 5 est bien un cas particulier, puisque tournant sous Pure OS, un dérivé de Debian (la distribution GNU/Linux associative de référence). Cela étant, il faut savoir que la sortie de ce smartphone a été déjà repoussée 2x (elle est désormais prévue au 3ème trimestre 2019), que le prix du smartphone n'est pas donné (même si le matériel a un peu évolué depuis le début du projet), et que pour un premier smartphone alternatif, Purism veut faire beaucoup de choses en même temps. Y arriveront-ils ? On le leur souhaite, bien entendu, mais pour le moment, ce n'est pas gagné.

Firefox OS avait au moins réussi cet exploit commercial de commencer à devenir visible du grand public après 3 ans d'effort. Comprenez que même si une solution libre intéressante devait demain émerger, il faudrait compter au minimum autant d'années avant que le grand public ne la découvre enfin en magasin. Et même là, il faut garder à l'esprit que nombre de devantures sont directement sous la coupe des GAFAM.

Enfin, on voit mal comment la situation pourrait demain évoluer dans le bon sens, tant android est devenu complexe et tentaculaire. Rien à voir avec un Firefox OS qui utilisait ces bons bieux HTML5/CSS3 pour créer des applications web riches, en communiquant simplement via des API Javascript avec tous les capteurs de l'appareil (GPS, accéléromètre, boussole, carte SD, etc). L'idée de Mozilla était simplement excellente, d'autant plus que les moteurs de rendu web sont conçus nativement s'adapter aux périphériques de toute forme et de toute taille.

Mais allons maintenant plus loin, et imaginons un instant que demain, on réussisse miraculeusement à obtenir un smartphone 100% libre. Cela réglerait-il le problème de dépendance aux GAFAM ?

La réponse est bien entendu non, et pour une raison évidente : les services en ligne que les gens ont pris l'habitude d'utiliser en oubliant que la gratuité n'existe que dans le monde des bisounours.

Sur notre forum, nous avons décrit une petite procédure pour couper réellement l'accès à tous les serveurs de google et facebook, et tester le web moderne sans ces deux acteurs (on peut bien entendu étendre la méthode aux autres si besoin). Autant le dire tel que : l'expérience est effrayante !

Exit youtube (quasiment plus aucune vidéo ne passe), des sites web qui mettent des plombes à télécharger les pages, parce que les webmasters de ces sites utilisent systématiquement les outils statistiques de google, ou des fontes de google dans les thèmes wordpress par exemple, sans parler des barres de réseaux sociaux et autres joyeusetés !

la liberté selon les GAFAM
Choisissez bien le bon modèle !

Le bilan de l'expérience est sans appel : le web actuel, sans l'espionnite et autres « services » des GAFAM, c'est un pur retour à l'an 2000, avec un internet lent, des pages introuvables, un rendu partiel, etc. Et même en essayant de réduire au maximum les délais de temporisation (timeout) du navigateur pour tenter d'accélérer le chargement des pages, ça reste d'une lenteur insupportable !

C'est à ce genre d'expérimentation qu'on mesure à quel point les webmasters actuels ont totalement oublié de défendre la neutralité du web. Gardés dans leur ignorance, les créateurs et commanditaires des sites ne se rendent même pas compte qu'en fait, ils participent activement à la grande braderie des internautes, en intégrant des modules ou des thèmes extérieurs. Et c'est bien là tout l'art subtil des multinationales US que d'avoir su placer leurs outils d'espionnage de masse en douce, sous le couvert de la gratuité et de la facilité immédiate, comme toujours !

Peut-on dès lors se passer des services des GAFAM ?

La réponse est heureusement oui, et nous l'avons encore maintes fois évoquée cette année sur notre stand à Colmar : le collectif associatif des « châtons » par exemple, qui propose les mêmes services que les GAFAM, pour quelques € par an - encore faut-il avoir envie de fuir !

Car comme pour les ordinateurs compatibles PC, la préinstallation des applications google sur les smartphones vendus en magasin n'incite pas le grand public à faire le pas vers la liberté. Entre la paresse, l'ignorance, et la gratuité de façade, la vente forcée de logiciels préinstallés en magasin continue bien d'entretenir le duopole en place !

Beaucoup oublient ainsi très rapidement que les services google en ligne (moteur de recherche, cartes, vidéo youtube) collectent :

  • vos mots-clés de recherche
  • les vidéos que vous avez regardé
  • les publicités que vous avez vu ou sur lesquelles vous avez cliqué
  • votre localisation
  • les sites web que vous visitez
  • les applications, navigateurs et matériels que vous avez utilisez pour accéder aux services google

Et pour ceux qui utilisent un compte google, la firme peut encore reccueillir plusieurs informations personnelles, dont :

  • vos nom, date de naissance et genre
  • vos mot de passe et numéro de téléphone
  • vos emails reçus ou écrits via gmail
  • vos photos et vidéos sauvegardées
  • vos documents, feuilles de calcul, et diapositives créés sur Drive
  • vos commentaires écrits sur youtube (enfin : quand google ne les efface pas dans votre dos ! Parce qu'en plus, la firme pratique la censure active des commentaires sans aucune explication et sans aucun recours !)
  • vos contacts
  • vos événements agenda

Pas la peine d'être un génie pour comprendre immédiatement l'effet dévastateur de ce duo infernal, ou d'un côté, « on » surveille tout ce que vous faites, et de l'autre, « on » vous identifie clairement. La firme d'ailleurs ne s'en cache pas, vivant de la publicité ciblée, donc de la revente de vos données analysées au plus offrant. Et comme toujours, tant que les usagers n'auront pas compris qu'il vaut mieux investir quelques € par an dans les services payants des « châtons », point de salut.

Le tableau ne serait pas complet sans parler des « kill switch » (ou Factory Reset Protection) permettant d'effacer les données des smartphones à distance en cas de vol, mesure rendue obligatoire dans 8 états américains depuis 2015, autant dire dans tous les appareils de la planète.

Comme apple ou amazon, google a déjà effacé des applications à distance sans le consentement des usagers, prouvant bien la présence d'une porte dérobée, dont on peut légitimement supposer, sur le plan technique, qu'elle permettrait de « briquer » demain tous les appareils mobiles en quelques secondes. On vous laisse imaginer le désastre, en sachant que la même chose est sûrement possible sur tout matériel informatique contenant des BLOB (programmes binaires) protégés par le secret des affaires au détriment de la sécurité légitime des peuples, d'où la nécessité absolue de matériels libres que nous défendons.

Maintenant ceux qui suivent l'évolution du monde informatique ont depuis longtemps compris que le vrai pouvoir aujourd'hui n'est plus dans le logiciel, les logiciels libres apportant les bonnes solutions de ce côté là : il est dans le matériel et dans les tuyaux ! Ce n'est pas pour rien que les GAFAM investissent massivement dans les câbles sous-marins, les satellites, les pylones de téléphonie, la fibre, etc.

Et côté GAFAM, il faut bien comprendre que racheter ou démolir les sociétés chinoises ou taïwanaises qui fabriquent les composants électroniques du concurrent est chose aisée pour des multinationales US ayant des milliards de $ en réserve, ce qui explique aussi l'absence criante (et la disparition) des petits acteurs matériels alternatifs.

Enfin, l'européen moyen oublie trop souvent les minerais de sang, le travail des enfants, et les conditions déplorables (et parfois mortelles) qui se cachent derrière les publicités et magnifiques devantures des GAFAM, nous promettant un monde meilleur si nous acceptons de troquer notre liberté contre une facilité immédiate secondaire.

Sur ce dernier point, le manque total de synergies entre fabricants de matériels éthiques (comme Fairphone) et développeurs d'OS alternatifs, pose question. Chacun cuisine dans son coin sa petite sauce, et ne semble pas très enclin à s'appuyer sur les forces vives des autres, ce qui freine d'autant la création d'alternatives pro-libre complètes et fonctionnelles.

Mais peut-être qu'un jour à venir, une solution émergera d'autres projets, comme le zerophone, ou le pine64  ?

En attendant, la puissance des GAFAM tient surtout sur l'inconscience et l'ignorance des masses, savamment entretenues, et la plupart des critiques énoncées ici de s'appliquer bien entendu à l'ensemble des GAFAM, et non juste au cas de google.

Autant côté compatible PC, la Ubuntu Mate LTS ou la Mint Mate offrent aujourd'hui des alternatives viables, bien plus ergonomiques et pratiques que windows ou os x. Et nous le voyons bien, même en dehors de nos associations respectives : GNU/Linux a largement progressé, et est devenu un OS grand public comme un autre.

Une nouvelle religion ?
Nouvelle religion ou pathologie ?
(mon précieeuuuuuuxxxxx !)

Autant côté smartphone, les multinationales US ont aujourd'hui un pouvoir total sur le web mobile, du à la fois à leurs complices matériels tenus en laisse (le cas récent d'Huawei, « excommunié » par Trump, est explicite), mais aussi à leurs services préinstallés qui faussent toute concurrence.

Et là, il faut bien le dire : les organismes qui étaient chargés de réguler cette même concurrence dans l'UE ont bel et bien échoué dans leur mission ! Les condamnations des GAFAM, quand elles sont enfin effectives après des années de procédure, sont parfaitement ridicules face aux CA en milliards d'€ des GAFAM, et surtout face à une évasion fiscale annuelle estimée à 100 milliards d'€ pour la seule France !

S'il n'y a plus de concurrence aujourd'hui sur le mobile, c'est bien parce qu'il n'y a pas eu la volonté politique de résister aux envahisseurs, et de soutenir activement des alternatives libres et éthiques. Le nœud du problème est bien l'absence de tout protectionnisme et de toute souveraineté, face à des GAFAM en rangs serrés, dents acérées dehors, qui n'auront bientôt plus aucun compte à rendre aux états grâce au CETA et autres traités à venir.

Et c'est bien là, malheureusement, le web que nous sommes en train de laisser aux jeunes générations, avec un dangereux rapprochement des GAFAM et des états qui annonce clairement la couleur pour la suite. Il suffit d'observer la censure politique déjà active sur les réseaux, ou dernièrement, l'apparition soudaine d'un avertissement sur les vidéos youtube de Russia Today, précisant, je cite : « RT est financée entièrement ou partiellement par le gouvernement russe. », avec un lien wikipedia, encyclopédie dont on rappelle qu'elle est elle-même financée par les GAFAM sous la coupe du gouvernement américain, pour bien se rendre bien compte à quel point on nous prend littéralement pour des cons.

Comme annoncé dans notre conférence à la Foire Éco-Bio il y a quelques années, bientôt, nous ne serons bientôt plus citoyens de France, mais citoyens de google, apple, facebook, amazon ou microsoft. Les multinationales auront complètement remplacé nos états souverains, avec toutes les joies et désillusions que cela suppose. Au moins, on ne pourra pas nous reprocher de ne pas vous avoir prévenu !

À moins évidemment que d'ici-là, les gens se réveillent massivement, en boycottant les GAFAM et leurs complices, et finissent par comprendre que la liberté et l'indépendance du web valent bien quelques € par an ! La liberté a toujours un prix - la question est juste de savoir ce que chacun est prêt à payer pour sauvegarder l'intérêt commun.

Annonces prochaines réunions + FORMATIONS !

Si vous n'y connaissez rien à internet, aux réseaux, à la virtualisation, ou encore au montage vidéo, et bien c'est le moment de venir nous voir pendant ces vacances, puisque nous vous proposons pas moins de 4 formations dédiées, ouvertes à tous, tout niveau confondu !

Le mieux est de venir y participer avec votre machine personnelle, si vous êtes déjà sous OS libre, sinon de travailler avec les personnes présentes sur place.

Ces formations auront lieu au tout début de nos prochaines réunions informatisées, dans la salle de formation de l'hôtel-restaurant La Langmatt, à Murbach-près-Guebwiller, de 13h30 à 15h30, avant la réunion informatisée proprement dite de 15h30 à 20h. Encore un grand merci en passant à la famille Bisel qui nous accueille toute l'année !

  • le 6 juillet : formation à l'installation de GNU/Linux sur PC, avec la partie théorique que nombre de nouveaux arrivants nous ont réclamé. On utilisera la virtualisation KVM intégrée à GNU/Linux pour émuler une installation, ce qui nécessite donc une configuration minimale double coeur processeur et 2Go de RAM (quad core et 4Go conseillés).
  • le 20 juillet : formation sur OpenShot (montage vidéo). Attention : le montage vidéo demande une machine puissante : le quad core et les 4Go sont vraiment le minimum légal pour travailler confortablement !
  • le 10 août : formation sur la ligne de commande, avec une première partie sur le réseau, et s'il reste du temps, approfondissement de la virtualisation KVM.
  • le 24 août : configuration complète d'un pare-feu GNU/Linux destiné à être placé derrière votre box ADSL, pour filtrer les accès et surtout interdire à votre FAI de venir scruter votre réseau local ! Nous parlerons donc aussi de sécurité réseau.

N'ayez surtout pas peur si vous n'avez aucune connaissance technique sur tous ces sujets : le tout est d'être curieux, et de faire l'effort de venir participer. Il est vrai que du point de vue technique, les choses en informatique sont parfois complexes, notamment en entreprise, mais pour un particulier, les quelques connaissances de base et quelques logiques à acquérir suffisent à résoudre les problèmes basiques rencontrés dans le foyer. L'objectif n'est donc pas de vous transformer en administrateur système/réseau, mais de vous donner quelques bases bien utiles pour vous permettre d'évoluer à votre rythme, et suivant vos envies.

Enfin, beaucoup d'entre nous se sont formés « sur le tas », et auraient apprécié d'avoir ce genre de cours plus tôt. Nous vous offrons donc l'opportunité unique de profiter de notre savoir-faire cumulé, et qui sait : peut-être aussi que vous nous apprendrez aussi de nouvelles choses ?

A bientôt !

(permalien : )

Les éditos :

Mentions illégales ! A propos Plan du site Liens Ressources Compte LUG68 haut de pageHaut de page